La Conférence de l’ICA au Cameroun: Un évènement aux enjeux multiples

La tenue de la Conférence de l’ICA en terre camerounaise s’inscrit en droite ligne de l’intérêt que portent les pouvoirs publics au développement de la fonction archives au sein des diverses administrations et organisations du Cameroun. La vision de développement du Cameroun place la gouvernance au cœur de la gestion stratégique de l’Etat. Positionnée en pilier de ladite gouvernance la gestion des archives est désormais  une priorité gouvernementale et fait l’objet de politiques publiques visant le développement d’une intelligence économique dont l’aboutissement est la modernisation des Archives Nationales. Dans un contexte de mutations technologiques et de production des données en grande masse, il va sans dire que le développement de l’archivage et le renforcement des capacités des professionnels dans ce domaine charrient des enjeux, autant économiques que de gouvernance, de souveraineté, de sécurité et d’identité pour les pays africains. La tenue de la conférence annuelle de l’ICA à Yaoundé offre une fenêtre d’opportunités en faveur des projets de modernisation des archives aussi bien au Cameroun qu’au niveau du Continent africain. Elle inaugure également de nombreuses perspectives de collaboration en matière de formation académique et professionnelle dans les métiers des archives. Avec le Haut Soutien du Président de la République, Chef de l’Etat et l’onction gouvernementale l’organisation de la Conférence Annuelle ICA YAOUNDE 2018 est assurée de la caution morale et politique du Cameroun.

 

L’ICA:

Promouvoir la préservation et l’accès aux archives dans le monde entier
Fondé en 1948 sous l’égide de l’UNESCO, Le Conseil International des Archives (ICA) est une organisation non-gouvernementale, financée par ses membres. L’une des  missions principales de l’ICA est de promouvoir la préservation et l’accès aux archives dans le monde entier, au moyen de la coopération internationale.
Fort d’un réseau mondial, le Conseil International des Archives œuvre avec les décideurs au plus haut niveau et collabore étroitement avec des organisations intergouvernementales comme l’UNESCO et l’ONU. Il a également de forts liens avec d’autres organisations non gouvernementales, comme le Comité International du Bouclier Bleu.
« En travaillant à améliorer la gestion des archives, l’ICA contribue à la sauvegarde et à l’enrichissement de la mémoire du monde. Fort de plus de 2.000 membres provenant de 199 pays et territoires, la vocation du Conseil International des Archives est de canaliser la diversité culturelle portée par ses membres pour dégager des solutions professionnelles efficaces et faire surgir une profession ouverte aux innovations et aux adaptations» déclare David Leitch, Conseiller Stratégique de l’ICA précédemment Secrétaire Général.
L’ICA rassemble les institutions nationales d’archives, les associations professionnelles d’archivistes, les Archives régionales et locales, les Archives d’autres organismes publics et privés de tous pays et accueille également les archivistes à titre individuel.

 

70 ans au service de la défense des archives

Depuis 70 ans, l’ICA défend la gestion efficace des archives et la protection matérielle du patrimoine écrit. À cet effet, il élabore des normes reconnues, vulgarise les bonnes pratiques et encourage le dialogue, les échanges et la transmission de ces connaissances au-delà des frontières nationales. Ses objectifs sont définis en quatre points essentiels :
Encourager et soutenir le développement des archives dans tous les pays, en coopération avec d'autres organismes intergouvernementaux et organisations internationales non gouvernementales ;
Promouvoir, organiser et coordonner le développement des bonnes pratiques et des normes, ainsi que d'autres activités dans le domaine de la gestion des documents et des archives ;
Établir, entretenir et resserrer les relations entre archivistes de tous pays et entre toutes institutions et organismes professionnels, publics ou privés, où qu'en soit situé le siège, dont les activités ont trait à l'administration ou à la conservation des documents et des archives ou à la formation professionnelle des archivistes, tout particulièrement par le biais d'échanges d'informations ;
Faciliter l'utilisation et la mise en valeur des documents d'archives en faisant connaître plus largement leur contenu et en facilitant l'accès.

 

Les Archives Nationales : une Institution en pleine mutation au service de l’émergence du Cameroun

Un corpus juridique en constantes mutations adossé sur la loi n°2000/010 du 19 décembre 2000 régissant les archives et le Décret n°2001/958/PM du 1er novembre 2001 fixant les modalités d'application de la loi 2000/010 du 19 décembre 2000 régissant les archives
Le Décret n°2014/0882/PM du 30 avril 2014 portant organisation et fonctionnement des archives nationales
Un code pénal révisé le 12 juillet 2016 qui sanctionne les atteintes au patrimoine archivistique.
Une vision stratégique portée par le Gouvernement à travers l’Arrêté n°003/CAB/PM du 17 janvier 2018 portant création et organisation du comité interministériel chargé de la restructuration des Archives Nationales; et axé sur un plan de sauvetage en six composantes:
  • La réhabilitation et extension des bâtiments abritant les Archives Nationales à Yaoundé et Annexe de Buea dont le processus est engagé pour l’exercice 2018.
  • Le toilettage du cadre juridique.
  • Les audits archivistiques nationaux et internationaux.
  • La construction et l’équipement de nouvelles infrastructures dignes de notre pays.
  • Le plan de numérisation, la mise à disposition et la sécurisation des archives de l’Etat.
  • Le développement des ressources humaines.